Le projet

Le projet de recherche ELSTRAD est issu d’une collaboration internationale entre les Universités suivantes : l’Université SHS Lille 3, l’Université de Rouen, l’Institut d’Education de Londres (IOE) et l’Université de Sheffield. Ce projet bénéficie d’un co-financement de l’Agence Nationale de la Recherche (France) et de l’Economical & Social Research Council (ESRC, Angleterre).

Le but de ce projet de recherche est d’étudier les stratégies d’apprentissage spatial dans des environnements nouveaux chez des enfants au développement typique et des personnes présentant une déficience intellectuelle (Trisomie 21 ou syndrome de Williams).

Les personnes présentant une déficience intellectuelle peuvent avoir des difficultés à s’orienter dans leur environnement et à apprendre de nouveaux déplacements. Or, nous savons bien que l’autonomie dans les déplacements, quel qu’en soit le degré, est une habileté essentielle à développer afin de leur permettre une plus grande intégration dans notre société. Il est donc important que la recherche en psychologie travaille sur cette problématique.

Les personnes présentant une déficience intellectuelle peuvent avoir des difficultés à s’orienter dans leur environnement et à apprendre de nouveaux déplacements. Or, nous savons bien que l’autonomie dans les déplacements, quel qu’en soit le degré, est une habileté essentielle à développer afin de leur permettre une plus grande intégration dans notre société. Il est donc important que la recherche en psychologie travaille sur cette problématique.